S A I N T - P O M P O N L I V E

S   A   I   N   T   -   P   O   M   P   O   N           L   I   V   E

Georges avec sa faucille dite "volant" servant a couper le blé.

Et ben non,

ce n'est pas avec cette faucille que je me suis coupé les orteils,

le doigt ...

A l'époque, elle servait à couper le blé.

 En 1934, 3 familles vivaient à "Soutou" : Maisonneuve, Mezergue et ma famille Taillade, ce qui faisait environ 17 habitants.

Nous n'avions pas l'eau courante, on allait la chercher chez Maisonneuve.

Les femmes lavaient le linge au ruisseau.

Le raccordement à l'eau de ville se fit vers 1970, par contre,

nous avions l'électricité depuis les années 1938.

Je labourais avec les vaches, "dépiquais" le blé avec la batteuse.

Le foin était coupé à la faucheuse avec les vaches et à la faux.

Ensuite on râtelait le foin afin d'effectuer des tas.

Que l'on ramassait  à la fourche, pour les mener dans les granges.

(cela prenait beaucoup de temps).

 Nous faisions notre huile avec les noix.

Un élevage de : vaches, moutons, dindons, poules, canard, cochons

(que l'on tuait avec les voisins).

Nous vivions sur la production de la ferme.

Je peux vous dire qu'il y a une grande évolution dans notre façon de vivre depuis la fin de la dernière guerre. 

  Raconté le : 7 Décembre 2008



20/10/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 190 autres membres