S A I N T - P O M P O N L I V E

S   A   I   N   T   -   P   O   M   P   O   N           L   I   V   E

Cuisine et recettes des villageois


Gelée de fleurs de pissenlits à la façon de Carole

Ingrédients : 400 fleurs de pissenlits, 2 oranges non traitées, 2 citrons non traités, 1,5 litres d'eau minérale et 1 kg de sucre.

Cueillir 400 fleurs de pissenlits, les laisser sécher au soleil environ 1 heure.

Pendant ce temps, couper les oranges et les citrons en petits cubes avec les zestes.

Prendre une bassine à confiture, mettre les fleurs les cubes d'orange, de citron et l'eau, cuire pendant une heure.

Puis filtrer avec une passoire pour récupérer le jus (normalement 1 litre).

Ensuite mettre le jus dans la bassine propre avec le kilo de sucre et cuire entre 1h00 1h10. Faire le teste de l'assiette froide (la gelée durcie au contact de l'assiette).

Mettre en pots et consommer sans modération.

Vous allez être agréablement surpris par cette gelée.

Bon appétit !


02/04/2015
5 Poster un commentaire

Apéricoing à la façon de Carole

 

 

 INGREDIENTS : 1 kg de coings, 1 litre de vin blanc sec, 40 cl d'eau de vie, 150g de sucre.

     Prévoir un grand bocal.   

  Avec un tissus épais, frottez les coings afin d'enlever la partie velouté de la peau.

         Coupez les en 4, enlevez le coeur et les pépins puis continuer de les couper en dés. 

  Placez les morceaux dans le bocal, ajoutez le vin blanc, le sucre et l'alcool.

    Laisser macérer deux mois puis filtrer et mettre en bouteilles.

      Attendre six mois avant de consommer avec modération !

    


02/10/2013
1 Poster un commentaire

Liqueur de coing à la façon de Georgette

 INGREDIENTS : 1 kg de coings, 1 litre d'eau de vie, 400 g de sucre,

2 oranges, 1 anis étoilé.

Prévoir un grand bocal.

Avec un tissus épais, frottez les coings afin d'enlever la partie velouté de la peau.

Coupez les en 4, enlevez le coeur et les pépins puis continuer de les couper en dés.

Placez les morceaux dans le bocal, ajoutez le sucre, l'eau de vie, les oranges coupées en morceaux avec la peau et l'anis étoilé.

Fermez hermétiquement et secouez le bocal.

Laissez macérer 3 mois sans oublier de remuer le bocal de temps en temps.

Puis filrez et mettre en bouteilles.

La liqueur est consommable de suite mais excellente l'année suivante.

A consommer avec modération !

 


13/07/2013
1 Poster un commentaire

GATEAU AUX NOIX DE SAINT-POMPON

temps moyen - simple - abordable

POUR 6 A 8 PERSONNES                              CUISSON : 30 minutes   

INGREDIENTS :

-  400 g de noix    -   1 cuil. à soupe de sucre en poudre    -    250 g de farine

-  3 oeufs    -    150 g de miel   -   5 cuillerées d'huile   -   1/4 de verre  -  1 noix de beurre

1 - Cassez les noix, réservez une vingtaine de moitiés et concassez le restant des cerneaux dans un mortier.

2 - Cassez les oeufs, mettez les blancs dans un saladier. Réservez les jaunes.

3 - Ajoutez le sucre en poudre aux blancs et fouettez jusqu'à ce que vous obteniez des blancs en neige.

4 - Dans une jatte, mélangez les jaunes d'oeufs avec le miel. Lorsque la préparation devient homogène, ajoutez l'huile, les noix concassées, la farine en pluie, le lait et une bonne pincée de sel. Remuez soigneusement le tout, puis ajoutez délicatement les blancs en neige.

5 - Beurrez un moule du type moule à manqué, et dispossez sur le fond, les 1/2 noix que vous aurez réservées. Versez ensuite la pâte.

6 - Mettez à four doux 30 à 40 minutes. Pour vous assurez de la bonne cuisson du gâteau, introduisez une lame de couteau dans la pâte. Elle doit ressortir sèche.

7 - Lorsque le gâteau est cuit, laissez-le reposer quelques instants dans le moule avant de démouler. Attendez qu'il refroidisse entièrement avant de servir.

Boisson d'accompagnement : un Bordeau blanc

 

Notre truc : Il est important, pour la confection de ce type de pâtisserie de posséder un moule à manqué. C'est un moule aux bords hauts de 5 cm environ, qui peut être rond, carré, ou même ovale. Les bords sont légèrement évasés et unis.

Fiche appartenant à Thomas MICHEL



0 Poster un commentaire

Apéritif sans alcool aux fleurs de sureau d'Odette

Ingrédients : 25 à 30 fleurs de sureau -  3 citrons non traités - 2 oranges non traitées - 2,300 kg de sucre - 1 sachet de levure briochine.

Dans un récipient de 8 litres, mettre les fleurs de sureau, les citrons

les oranges coupés en morceaux et le sucre.

Chauffer 5 litres d'eau et verser sur le tout, bien remuer le sucre

attendre que la température descendre à 35°.

Ajouter le sachet de levure, remuer.

Laisser macérer 3 à 6 jours en remuant 1 à 2 fois par jour.

Couvrir avec un linge.

Filtrer pour ne conserver que le liquide.

Remettre dans le récipient, couvrir avec du papier alu,

maintenir avec un élastique.

Laisser ainsi pendant au moins 3 mois.

Filtrer à nouveau afin d'obtenir un liquide transparent et mettre en bouteilles.

Boucher hermétiquement.

 

Le conseil d'Odette : La levure "briochine" est plus forte en ferment que d'autres chimiques mais moins que celle du boulanger.

 



2 Poster un commentaire

Vin de pêches de Paulette

 

- 100 feuilles de pêcher fraîches (cueillir de préférence le matin)

- 1 verre d'eau de vie

- 20 morceaux de sucre

- 1 litre de vin blanc sec ou de vin rouge

Laisser macérer 12 jours puis filtrer.

A boire avec modération



2 Poster un commentaire

Vin de noix à la façon de Georges

A faire à partir de la Saint-Jean (24 juin)

- Prendre 24 noix, les couper en 4

- Les mettre dans 4,5 litres de vin rouge

- Y ajouter 1 kg de sucre et 1 litre d'eau de vie

- Laisser macérer 3 mois puis filtrer.

A boire avec modération.



0 Poster un commentaire

Recette du Millas Périgourdin de jean notre historien Saint Pomponnais

Enlever la peau et les graines d'une citrouille, ainsi que la partie "molle" du coeur. la couper en gros dés et en peser un ou plusieurs petits tas de 1 kg. On peut facilement conserver au congélateur des paquets de 1 kg, si on ne peut pas utiliser toute la citrouille tout de suite.

Pour un millas, mettre 1 kg de citrouille crue en morceaux dans un récipient et couvrir d'eau. Faire cuire jusqu'à ce que, pour tester, on puisse écraser les morceaux avec une fourchette. Verser la citrouille cuite dans une passoire et laisser s'égoutter pendant 24 heures.

Prévoir les autres ingrédients :

Farine (fine) de maïs (ou de blé) : 1 verre (environ 125 cl)

Sucre en poudre : 1 verre

Oeufs : 3

Lait : 1 à 1,5 verre (verre 125 cl)

Huile (ou beurre) : 2,5 cuillerées à soupe

Rhum (ou eau de fleur d'oranger) : 1 cuillerée à soupe

Sel : 1 pincée

Allumer le four pour qu'il soit bien chaud quand vous serez prêt à enfourner le millas.

Verser l'huile dans le plat qui servira à la cuisson du millas : un plat d'environ 5 cm de profondeur et 25 cm de diamètre convient très bien pour cette quantité de millas. Pour que le plat soit bien huilé, le faire tourner de façon à faire circuler l'huile sur la totalité du fond et des bords (au lieu de répartir l'huile avec un bout de chiffon). Ne pas fariner le plat.

Pour mélanger parfaitement (sans grumeau) les ingrédients, il est conseillé d'utiliser un robot ménager.

Dans le bol du robot, verser d'abord la citrouille cuite et en faire une purée. Puis verser la farine, le sucre, les oeufs, le lait, le rhum et le sel. Verser l'huile qui est en excès dans le plat.

Bien mélanger le tout et le verser dans le plat. Mettre au four.

La cuisson est parfaite si vous obtenez un millas bien doré dessus sans que le dessous ait "accroché" au plat. Dans un four à gaz avec chauffage par le bas : placer le plat tout en haut du four, sur une plaque, et régler le thermostat sur 5 ou 6 ; compter environ une heure et quart de cuisson sur "5".

Consommer chaud au froid suivant votre préférence.

Le millas obtenu avec les proportions citées plus haut serait suffisamment consistant pour être tenu avec les doigts. Si vous préférez une pâte plus molle, augmentez la proportion de lait.

Le goût du millas varie non seulement d'après les ingrédients ajoutés à la citrouille, mais aussi bien sûr d'après la qualité de cette citrouille...

Bon appétit !



2 Poster un commentaire

Vin d'épine de Paulette

A faire en juin

Prendre 250 g de pousse de buisson

(la partie haute et rouge de la tige),

les faire macérer 48 heures

dans un litre d'eau de vie

(bien boucher).

Puis mettre 4,5 litres de bon vin rouge.

Laisser macérer 10 jours puis filtrer.

Ajouter 700 g de sucre en poudre.

Bien mélanger.

A boire avec modération



2 Poster un commentaire

Beignets à la façon de Georges

PATE POUR LES BEIGNETS :

Ingrédients :

6 oeufs, 500 g de farine, 100 g de beurre, 4 c. à soupe d'eau dans le beurre fondu, 4 c. à soupe d'huile, 4 c. à soupe de rhum, 2 paquets de levure chimique, 2 paquets de sucre vanillé, une pincée de sel.

Faire une pâte et laisser reposer quelques heures.

Ensuite, étaler la pâte avec un rouleau à pâtisserie, pour obtenir une pâte très fine et couper la en morceaux d'environ 5 cm sur 5 cm.

Pendant ce temps mettre à chauffer l'huile (parfait dans une friteuse) sinon au moins un litre dans une casserole.

Dès que l'huile est très chaude, jeter 4 ou 5 morceaux de pâte, laisser cuire environ une minute puis retourner les beignets pour les cuire de l'autre côté encore environ une petite minute (il faut que les beignets soient bien dorés).

Sortir les beignets et les mettre sur du papier absorbant puis dans un saladier et saupoudrer de sucre fin.

Bon appétit !

 



0 Poster un commentaire

Salade de pourpier à la façon de Suzanne

Ingrédients :

1 kg de pommes de terre

600 g de jeunes feuilles de pourpier

1 oignon

huile, vinaigre

sel, poivre

Faire cuire avec la peau les pommes de terre dans de l'eau salée

puis les laisser refroidir.

Émincer un oignon le plus finement possible.

Prendre les jeunes feuilles de pourpier, les laver.

Éplucher les pommes de terre et les couper en rondelles.

Réunissez dans un saladier les feuilles de pourpier,

les pommes de terre,

l'oignon et la vinaigrette.

Remuer et server.

Bon appétit !



2 Poster un commentaire

Vin de Cassis de Josette

A faire fin juin début juillet

Prendre un récipient d'un litre et demi.

Mettre 375 g de cassis,

375 g de sucre en poudre,

2 décilitres d'alcool de vin ou de fruits,

compléter avec un bon vin rouge.

Laisser macérer jusqu'au début novembre

puis filtrer et mettre en bouteilles.

A consommer avec modération.



0 Poster un commentaire

Gâteau aux noix de Yannick

Ingrédients :

4 oeufs

250 g de sucre en poudre

250 g de farine

1 demi verre d'eau

1 demi verre de vin blanc sec

1 demi verre d'huile de noix

1 verre de noix mixées

Mélanger bien le tout, mettre la préparation dans un plat beurré

ensuite faire cuire au four pendant 40 mn, thermostat 4.

Bon appétit !



1 Poster un commentaire

Gaufres avec gaufrier à fers fins à la façon de Micheline

Ingrédients pour 30 gaufres :

2 oeufs

3 cuillères à soupe de farine

3 cuillères à soupe d'huile

3 cuillères à soupe de sucre semoule

1 cuillère à soupe de ricard

Un peu de sel

Prendre un saladier,

casser les oeufs, saler

mettre la farine, le sucre, le ricard

et faire une pâte.

Dans un bol mettre un peu d'huile.

Prendre une pomme-de-terre,

avec une fourchette piquer la pomme-de-terre 

et tremper là dans l'huile.

Ensuite frotter cette pomme-de-terre sur votre fer

que vous aurez préalablement chauffé à la cheminée.

(le faire avant chaque cuisson)

Avec une petite louche,

étaler un peu de pâte pour couvrir le fer,

fermer votre fer et cuire environ une minute.

Si vous désirez rouler les gaufres, le faire de suite à chaud.

Le petit conseil de Micheline : il faut toujours saler les oeufs.

Bon appétit ! 



2 Poster un commentaire

Pomme d'or à la vinaigrette à la façon de Martine

La pomme d'or est une petite courge originaire,

vraisemblablement,

du Mexique et du sud des Etats-Unis.

Voici une façon très simple de la cuisiner.

Prenez une courge ou deux par personne,

coupez-les en deux, enlevez les graines.

Ensuite cuisez-les à la vapeur pendant 10 mn environ

et laissez-les refroidir.

Pendant ce temps,

préparez une vinaigrette un peu épaisse

avec des échalotes et du persil.

Dès que les pommes d'or sont bien froides,

mettez la vinaigrette.

A déguster en entrée.

Bon appétit !

 



0 Poster un commentaire